Avec BAP, le coworking investit une école désaffectée

Après 2 mois de travaux et 1M€ d'investissement, Bureaux à Partager réussi le pari de transformer en espace de coworking une école désaffectée depuis 7 ans.

Business Immo | 28 Mars 2017 | E. Santous

Pari réussi pour Bureaux A Partager qui, avec 1 M€ d’investissement et un peu plus de deux mois de travaux, a rénové une école désaffectée depuis plus de 7 ans pour en faire un espace de coworking. 

Situé 37 avenue Trudaine dans le 9e arrondissement de Paris, le bâtiment de 7 000 m2 est actuellement détenu par Nacarat en vue d'être restructuré pour proposer bureaux et logements sociaux à horizon 2018. En attendant, près de 30 entreprises dont une PME d’une centaine de collaborateurs ont pris possession des lieux. Et ce, dès l’ouverture. Prouvant l’engouement croissant pour ces offres de tiers-lieux.

«Le coworking il y a 3 ans c’était un peu « hippie style »

« ... on se mettait tous dans des cafés avec nos laptops, et c’était plutôt destiné aux indépendants, rappelle Clément Alteresco, fondateur et CEO de BAP. Aujourd’hui, le marché est en train de se structurer avec l’arrivée de grands acteurs comme Bouygues Immobilier, Nexity , Gecina ou encore WeWork, mais aussi pas mal de petits indépendants. Ce foisonnement d’offres représente 2 à 3 % de l’offre globale de bureaux mais d’après certaines estimations, le coworking pourrait peser entre 10 et 20 % d’ici 5 ans », ajoute-t-il.

D’autant qu’en juin 2016, la Région Ile-de-France a voté une résolution pour passer de 140 à 1 000 espaces de tiers-lieux franciliens d’ici 2020. Aujourd’hui, BAP gère 14 espaces de coworking surtout concentrés à l’ouest et au nord de la capitale, totalisant près de 30 000m2, 350 entreprises et environ 3 000 coworkers. Au sein de ce parc, « l’espace Trudaine est le plus emblématique », affirme Clément Alteresco.

DesignSwirl Studio