Camelot ouvre un bureau à Helsinki, en Finlande

Le concept de Protection par occupation permet aux propriétaires de biens immobiliers vacants de réduire les risques liés à la vacance et les coûts. Le leader européen de la gestion, Camelot Europe, ouvre son dernier bureau à Helsinki, en Finlande.

Camelot Europe | 6 Décembre 2017 | B. de Vilder

La conférence Camelot Europe au SIMI : Immobilier vacant : comment réduire les risques et les coûts ? 

 tout en créant des chambres temporaires et des espaces de travail en même temps.. Cet évènement rassemble plus de 25000 visiteurs, plus de 450 sociétés et collectivités y sont représentées, et plus de 90 conférences y sont organisés.

C’est lors de cet évènement incontournable que Camelot a animé la conférence sur l’immobilier vacant.

"Plus de 1 million de m² de biens vacants peuvent être transformés en logements temporaires abordables  "

3 intervenants sont venus témoigner à ce sujet :

Mr Gilles Lemoine a mis en avant sa collaboration avec Camelot Europe. Ancien property manager de l’entreprise Engie, il a mis en place la solution de protection par occupation sur différents sites inoccupés du parc. Gilles Lemoine nous a confié, « nous avions différentes solutions qui se présentaient à nous, la première la mise en place d’un maître-chien, qui représente un budget de 20 000 € par mois, la protection avec système d’alarme et la protection par occupation. Quand j’ai vu les économies réalisées et l’efficacité du modèle nous nous sommes serrés la main avec Mr Berbudeau ». Aujourd’hui, Camelot Europe a protégé plus de 20 bâtiments pour le compte d’ENGIE.

Maître Tanguy Boel a souligné l’importance du cadre juridique concernant la protection par occupation de biens temporairement vacants. Il a détaillé le contrat de résidence temporaire ainsi que l’offre de prestation de service signée avec le propriétaire. L’occasion pour l’assemblée de découvrir les avantages de l’article 101 de la Loi Molle qui encadre la protection par occupation.

Enfin Mr Berbudeau, directeur de Camelot France, a pu apporter quelques détails sur les tarifs et les conditions de sélection des résidents. Il a partagé son expérience concernant la vie d’un résident temporaire, « des belles histoires, on peut vous en raconter plusieurs dizaines » dit-il, « des personnes ont vécu dans nos résidences et ont pu économiser afin de construire leur propre maison ou acheter leur propre appartement ».

Les intervenants ont pu ensuite se prendre au jeu des questions-réponses. L’assemblée a ainsi pu avoir des réponses aux questions de tarifications, de surface, de localisation des biens, de conditions d’entrée...

DesignSwirl Studio