Elles louent les bureaux d'entreprises pour faire la fête.

L'Effête Papillonne propose à des particuliers ou des professionnels d'occuper les locaux vides pour organiser un événement.

OUEST FRANCE | 29.06.2016 | 

Camille et Marion permettent aux particuliers de louer des lieux insolites via une plateforme web. Au cœur d’une ancienne usine, dans un salon de thé ou un centre d’esthétique haut de gamme, à vous de choisir où vous souhaitez réaliser votre fête. Lancé en septembre 2015, l'Effête Papillonne propose à des particuliers ou des professionnels d'occuper les locaux de bureau vides pour organiser un événement en journée ou en soirée en fonction des disponibilités. La jeune start-up est portée par deux jeunes nantaises de 27 ans, Camille Piet et Marion Simon.

Diplômées de SciencesCom et spécialisées en communication pour la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et marketing durable, elles ont décidé de se lancer dans l’aventure après un peu plus de deux ans de vie professionnelle dans le monde de l’événementiel. Elles ont créé une plateforme internet permettant d’organiser son événement de A à Z dans la région nantaise.  

L'internaute choisit les essentiels de la soirée en commençant par le lieu. Un large choix d'espaces insolites sont proposés tels qu'un salon de coiffure ou une boutique de fleuriste. « On essaye d’ajouter cinq nouveaux lieux par mois ». Il est aussi possible de choisir un traiteur ainsi qu’une option parmi une liste allant d’une dégustation de vin à la location d’une tireuse à bière. « On met ensuite 48h à répondre ».

Et du côté des entreprises ?

« Au départ on pensait avoir des refus de la part des entreprises et en fait pas du tout. » Celles-ci y voient plutôt un complément de revenus. Pour assurer la sécurité du lieu, une personne coordinatrice reste présente tout au long de l’événement. Son rôle est d’aider l’organisateur dans le déroulement de la soirée mais aussi d’éviter tout débordement. « Une fois la fête terminée nous faisons le ménage et l’état des lieux. » Les deux jeunes femmes ont bien sûr souscrit par ailleurs à une assurance en cas de dérapage.

Pour ce qui est du prix, les jeunes entrepreneuses fixent les tarifs selon le marché de l’événementiel nantais. « Ensuite on propose un prix aux entreprises qu’ils acceptent généralement. ». Ainsi, il faut compter 300€ pour une péniche et 2400€ pour une villa. « On prend en compte l’effet grandiose mais il faut aussi regarder des côtés plus pratiques comme la possibilité de se garer… ».

Pour une économie collaborative

« Nous avons eu cette idée car c’est compliqué de trouver un lieu atypique. Nous avons aussi voulu accompagner les entrepreneurs dans l’économie collaborative en optimisant les espaces. » Une fois lancé, le projet a gagné le concours des entrepreneurs Business Affinity. Pourtant, les jeunes entrepreneuses ont attendu quelques mois avant de quitter leurs jobs respectifs. « Nous attendions que le projet soit solide mais le concours nous a beaucoup aidé, ça été un bon accélérateur. Ça donne notamment des contacts ».

Exclusivement sur Nantes, les deux jeunes femmes organisent déjà des soirées pour des Parisiens et espèrent développer leur start-up au niveau national dans un proche avenir.