Quitter le domicile familial

Les jeunes adultes ont de moins en moins les moyens de quitter le domicile familial. La crise de l’emploi des jeunes a eu des conséquences inattendues sur le logement des jeunes actifs. Ils ont de plus en plus de mal à se loger et par conséquent, vivent de plus en plus longtemps chez leurs parents

Quitter le domicile familial

La crise de l’emploi des jeunes a eu des conséquences inattendues sur le logement des jeunes actifs. En effet,  les jeunes professionnels ont de plus en plus de mal à se loger et par conséquent, vivent de plus en plus longtemps chez leurs parents.

54% des jeunes ayant un emploi vivent encore au domicile familial. Les principales raisons a cela sont les suivantes :

  • Enchainement des contrats précaires et des contrats à durée déterminée
  • Difficulté d’obtenir un contrat a durée indéterminée
  • Chômage des jeunes à la hausse
  • Coût du logement trop élevé
  • Garanties requises pour se loger trop contraignantes

Ce phénomène s’est banalisée et chaque partie y trouve son compte. Cette solidarité entre les générations permet aux jeunes de pouvoir économiser pendant qu’ils vivent chez leurs parents et ces derniers ont la possibilité d’avoir leurs enfants avec eux pour un peu plus longtemps.

Camelot propose l’alternative à ce problème de société : la protection par occupation. Devenez résident temporaire dans une de nos propriétés atypiques en échange d’une redevance allant jusqu'à 200€ par mois.

Si vous ou une de vos connaissances se trouve dans cette situation, visitez notre site www.fr.cameloteurope.com ou contactez nous au 01 70 36 01 45 pour plus d’informations.

SOURCE